Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présenter notre ville de DUNKERQUE des reportages sur les animations de notre ville, comme le carnaval Dunkerquois, les musées et tout ce qui se rapporte à Dunkerque et ses environs .

05 May

Le Fort Vallières - Dunkerque 2014 .

Publié par jepi-dunkerque.  - Catégories :  #ville de DUNKERQUE

 

      Nous profitons d'un bel après-midi pour faire le tour du Fort Vallières et de ses douves.

 

1-Fort-Vallieres----1-.JPG

 

C'est malheureux que l'on ne puisse pas visiter l'intérieur du fort ! . il suffirait qu'une association soit crée avec des bénévoles comme ils ont fait à Bergues pour que ces remparts soient nettoyés et débarrassés des arbres qui poussent dessus.

 

1-Fort-Vallieres----2-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----3-.JPG

 

Nous sommes en semaine et peu de monde autour des douves, le calme, juste perturbé par le chant des oiseaux où les ébats des canards qui sont en période de reproduction ! .

 

1-Fort-Vallieres----4-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----5-.JPG

 

                 Pour accéder au parcours, nous passons un petit pont .  ( Non pas de bois ! ) .

 

1-Fort-Vallieres----6-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----7-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----8-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----9-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----10-.JPG

 

                          La nature reprend ses droits, l'arbre pousse dans le mur .

 

1-Fort-Vallieres----11-.JPG

 

Un peu d'histoire des forts Louis et Vallières qui sont voisins.
Quelques dates :

 
1646 : redoutes espagnoles

1672 : construction du fort Louis

1676 : construction du fort Saint-François (Vallière)

1889 : déclassés puis réutilisés par l’armée

1940 : détruits par l’aviation allemande

2007 : patrimoine de loisirs

 

1-Fort-Vallieres----12-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----13-.JPG

 

                             Le calme et la tranquilité à deux pas de chez nous.

 

1-Fort-Vallieres----14-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----15-.JPG

 

Forts Louis et Vallière, sentinelles avancées

Fort Louis, fort Libre ou fort Castelnau, fort Saint-François, fort Français ou fort Vallière, leur dénomination a varié au gré des époques et ils ont miraculeusement survécu à la marche du temps. Inscrits depuis des siècles dans le paysage de la Flandre maritime, ces éléments patrimoniaux témoignent aujourd’hui des enjeux stratégiques et des vicissitudes qui affectèrent notre territoire septentrional.

 

1-Fort-Vallieres----16-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----17-.JPG

 

Un petit coin de paradis pour les oies, canards colvert et autres Foulques qui peuplent ces douves.

 

1-Fort-Vallieres----18-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----19-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----20-.JPG

 

L’œuvre de Vauban

Sébastien le Prestre de Vauban vient d’achever la fortification de Dunkerque, française depuis 1662, quand éclate la guerre de Hollande (1672-1678). La défense de la place forte portuaire  présente encore quelques faiblesses, notamment côté terre, le long du canal de Bergues, couloir d’invasion potentiel. L’ingénieur mobilise alors de nouveau « l’armée de la brouette » pour d’imposants travaux visant à ériger deux forts en lieu et place des anciennes redoutes espagnoles édifiées en 1657, bastions gazonnés qui n’avaient pas résisté aux forces de Turenne en juillet 1658. Dans le même temps, est réalisé un système d’inondations destiné à couvrir Dunkerque contre toute attaque en provenance de la Flandre intérieure.

 

1-Fort-Vallieres----21-.JPG

 

Les berges sont bien aménagées on se promène en toute confiance le long des chemins .

 

1-Fort-Vallieres----22-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----23-.JPG

 

                             Les oies viennent quémander un bout de pain .

 

1-Fort-Vallieres----24-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----25-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----26-.JPG

 

                      Beaucoup d'arbres sont en fleurs et parfument les environs.

 

1-Fort-Vallieres----27-.JPG

 

                                          Le coin rêvé pour pêcher, 

 

1-Fort-Vallieres----28-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----29-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----30-.JPG

 

Les ouvrages

En 1677, le fort Louis est opérationnel. Il se présente sous la forme d’un carré de 500 mètres de côté, bastionné aux angles et entouré de fossés. En avant des courtines reliant les bastions, sa défense est complétée par quatre demi-lunes formant des saillants vers la campagne. Il dispose de tous les équipements dont ce type d’ouvrage est habituellement doté : casernes, pavillon des officiers, magasins à poudre, au foin et au bois, des citernes, un souterrain voûté à l’épreuve des bombes ainsi qu’une chapelle et un logement pour l’aumônier. Quant au fort Saint-François, carré bastionné de 176 mètres de côté, il est moins imposant que son voisin. Une seule demi-lune assure sa protection pour parer une attaque venant de l’Ouest. En 1676, Vauban remanie profondément cette position fortifiée laissée par les Espagnols : il rehausse les casernes d’un étage, perce des poternes sur les courtines et aménage un abri dans chaque bastion, réalisant ainsi un équipement de tout premier ordre qui devient une dépendance de la place de Bergues.

 

1-Fort-Vallieres----31-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----32-.JPG

 

                       De l'autre coté de la berge, le parcours de golf de Dunkerque.
                            Retrouvez les infos sur le golf en cliquant ci-dessous.

 

00011 

 

1-Fort-Vallieres----33-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----34-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----35-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----36-.JPG

 

Au fil des siècles

Ces ouvrages sont confrontés à la plupart des tourments qui emportent la Flandre, terre d’invasion. En 1712, le fort Louis est occupé par les Anglais puis rasé deux ans plus tard en exécution des clauses du traité d’Utrecht (1713). Il est reconstruit en 1744 par l’ingénieur militaire Daniel Delafons puis réoccupé militairement en 1745 et amélioré en 1783 après le traité de Versailles. Le fort Saint-François, quant à lui, échappe au démantèlement de 1713 et devient, pour un temps, un lieu très prisé pour les réunions de la noblesse de la châtellenie de Bergues. Il est partiellement reconstruit en 1756 par l’ingénieur militaire Adam Jean Le Beuf. Le rôle stratégique joué par ces forts ne s’est pas émoussé, d’autant qu’ils peuvent se protéger par une inondation défensive. Ainsi, en 1793, le duc d’York, commandant les forces britanniques aux Pays-Bas, renonce-t-il à s’en emparer, reportant à Hondschoote l’affrontement avec l’armée du Nord du général Houchard. Puis, après les guerres de l’Empire, les deux forts accueillent des militaires détachés de l’Hôtel des Invalides et leurs familles. Enfin, durant le conflit franco-allemand de 1870-71, l’un servira de dépôt d’armes, l’autre de prison pour des Prussiens capturés à Bapaume.

 

1-Fort-Vallieres----37-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----38-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----39-.JPG

 

Nous arrivons dans le quartier des oies, elles ont élu domicile sur un arrondi du fort d'ou elles peuvent surveiller les arrivées des géneurs ( comme nous) .

 

1-Fort-Vallieres----40-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----41-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----42-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----70-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----71-.JPG

 

                     On nous surveille de près ! . Gare à toi si tu approches ! .

 

1-Fort-Vallieres----73-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----62-.JPG

 

               Elle a du travailler dans un garage (Comme moi) elle est pleine de taches ! .

 

1-Fort-Vallieres----64-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----65-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----66-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----78-.JPG

 

Au cœur des conflits contemporains

Devenus obsolètes en raison des progrès de l’artillerie, les deux ouvrages sont déclassés en 1889 puis réutilisés par l’armée deux ans plus tard. A cette époque, ils changent aussi d’appellation. Le fort Louis prend le nom du marquis de Castelnau qui s’illustra au côté de Turenne lors de la bataille des Dunes et le fort Saint-François, appelé fort français à l’époque révolutionnaire, devient fort Vallière (sans s), en mémoire des deux gouverneurs de Bergues de la seconde moitié du XVIIIe siècle, ayant porté ce patronyme. Durant la Première Guerre mondiale, ils sont principalement occupés par les services de la marine qui y installent leurs bureaux de télégraphie sans fil (TSF). Lors de ce conflit, le fort Castelnau est bombardé à trois reprises tandis que le fort Vallière abrite, à partir de septembre 1917, une batterie de 75 DCA. En outre, les abris de ses bastions sont ouverts à la population civile qui vient s’y réfugier pour échapper aux bombardements aériens. En août 1925, ils sont affectés au service des transmissions radioélectriques de la marine, étant ainsi appelés à jouer un rôle important lors de la « drôle de guerre » et durant les combats de 1940. Anéantis par les stukas les 1er et 2 juin, ils demeurent les symboles d’une résistance héroïque qui permit de retarder l’avance allemande lors de l’opération Dynamo.

 

1-Fort-Vallieres----43-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----44-.JPG

 

                                                    Les souches .

 

1-Fort-Vallieres----45-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----46-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----47-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----48-.JPG

 

Reconversion en sites de loisirs

Au sortir de la Seconde Guerre mondiale, les ouvrages sont ruinés. Ils ont définitivement perdu tout intérêt militaire et, dans les premières années de la Cinquième République, sont remis à l’administration des Domaines aux fins d’aliénation. Le fort Castelnau est acquis en novembre 1961 par la ville de Coudekerque-Branche et devient un vaste jardin public, futur parc d’agglomération. Quant au fort Vallière, situé sur le territoire de la commune de Coudekerque-Village, il est acquis en octobre 1966 par la ville de Dunkerque qui, plus tard, aménagera ses glacis en promenade. Avec le bois des Forts, créé à l’initiative de la Communauté urbaine, et le golf public qui, par mimétisme, s’est inspiré de l’esprit de Vauban pour l’extension de son parcours, ils constituent aujourd’hui des pièces maîtresses de la coupure verte, vaste zone de détente et de loisirs offerte à la population de notre littoral.

 

1-Fort-Vallieres----49-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----50-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----51-.JPG

 

Nous sommes revenus au point de départ, une bonne promenade, très agréable avec cette belle journée et ce beau petit coin .il y a aussi un parcours pour les plus sportifs qui a l'air intéréssant, mais nous le laissons aux autres ! .

 

1-Fort-Vallieres----52-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----53-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----54-.JPG

 

              Rencontre avec une canne colvert qui nous suivait partout en râlant ! .

 

1-Fort-Vallieres----55-.JPG

 

                                                 Instantané d'un amérrissage ! .

 

1-Fort-Vallieres----56-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----57-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----58-.JPG

 

                                              Mr canard, lui il attend .

 

1-Fort-Vallieres----59-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----60-.JPG

 

Un petit  sifflement pour nous dire au revoir par une mésange (  La Mésange charbonnière (Parus major) est une espèce de passereau de la famille des paridés. C'est la plus commune des mésanges eurasiatiques.)

 

1-Fort-Vallieres----61-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----67-.JPG

 

1-Fort-Vallieres----74-.JPG

 

Une Foulque en balade . ( La Foulque macroule (Fulica atra) autrefois aussi nommée « Morelle » selon Buffon, en raison de sa couleur noire, fait partie des Rallidae : foulques, râles et marouettes. Les foulques, excellents plongeurs, représentent parmi les membres de cette famille ceux qui semblent les plus adaptés à la vie aquatique.)

 

1-Fort-Vallieres----76-.JPG

 

                                        Attention scène interdite aux mineurs ! ! . 

 

1-Fort-Vallieres----77-.JPG

 

Nous sommes resortis du fort, une porte d'entrée des eaux qui servait a réguler le niveau d'eau des douves . Cette porte d'eau donne dans le canal de Bergues un des plus vieux canaux de France.
                             Retrouvez l'article sur ce canal en cliquant ci-dessous.

 

00011 

 

1-Fort-Vallieres----79-.JPG

 

0

 

                            L'entrée du fort Vallières juste après la guerre environ 1950 .

 

vallieresgate

 

                                                        Vue aérienne du fort.

 

Sans-titre-1.jpg

 

0

 

0 Gus Une belle balade que nous recommandons . 

 

0

 

      Retrouvez nous sur le site de toutes les infos sur Dunkerque en cliquant ci-dessous.

 

00

 

1 OT

 



 

 

 

 

 

 

 

Commenter cet article

Abdel Ali 01/11/2016 18:53

Bel article sur notre patrimoine de Flandre, les deux forts sont vraiment de beaux lieux de détente qui cachent une grande Histoire. Merci.

jepi-dunkerque. 24/11/2016 16:20

Bonsoir Abdel Ali .
Merci pour votre commentaire
Cordialement
Jean

Carmen Perreault 08/05/2014 01:52

Et bien là , je suis en pays de connaissance, car toute cette verdure, l'eau et oiseaux, j'avoue que j'ai ça au coin de ma rue et je ne demeure pas en campagne , il manque seulement le fort
.........:)

mimipinson81 07/05/2014 20:53

merci pour la balade, de bons souvenirs, et félicitations aux photographes, et aux...canards, oies et autres bêêêêtes, qui ont pris la pose spontanément !
biz a vous

Archives

À propos

Présenter notre ville de DUNKERQUE des reportages sur les animations de notre ville, comme le carnaval Dunkerquois, les musées et tout ce qui se rapporte à Dunkerque et ses environs .