Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présenter notre ville de DUNKERQUE des reportages sur les animations de notre ville, comme le carnaval Dunkerquois, les musées et tout ce qui se rapporte à Dunkerque et ses environs .

Le parler Dunkerquois. A.

                            Voici un lexique du parler Dunkerquois 
                                                     
                                                          ************
 aboire :  boisson. « Un peule d'aboire »(un bidon de boisson). « Il a son aboire avec » (il a emporté sa boisson). 
Abumer abîmer 
Accablâge : fatigue, léthargie. « Je suis pas malâde-malâde, mais j'ai un grand accablâge». 
Achecruche voir « nèche crusse ». 
Ad'taleur : à tout à l'heure, à plus tard.
Al elle. 
Agoniser : agonir. « Il l'agonise de sottises ». 
A la bonn' heû! : et bien, tant mieux ! 
Ampouille ampoule. 
Anisscoukegâteau à l'anis, du FL anys koeke (même prononciation). 
A noste kêeà la prochaine fois (au revoir). du FL tot e naeste kêe (même prononciation). 
Anspeckanspect, levier servant à pointer les pièces d'artillerie sur les bateaux. A l'origine les anspects sont en bois de frêne ou d'orme. Le gros bout taillé fut plus tard ferré et servit à d'autres manœuvres. Est également utilisé sur le port pour déplacer des charges, des billes de bois ou des wagons. On dit à Dunkerque une « barre d'anspeck , (voir chanson « En avant la barre d'anspeck »), du Fl handspaek. 
Aprèson « attend après quelqu'un » ou « auprès de quelqu'un ». 
Architec: architecte. 
Aréoplaneaéroplane. 
Arewet'chespetits pois sauvages qu'on trouvait sur les remparts,  du FL ertjes (petits pois). 
Astiquerbombarder à coups de cailloux. Lapider. Mot picard. 
Asteurmaintenant, du Pi achtheur (Fr « à cette heure »). 
Astrepie. S'emploie dans l'expression « T'es beau comme un âstre » ; du FL aester (pie). 
Au plusplus « Au plus i'vient d'âge, au plus i' d'vient méchant » (plus il vieillit plus il devient méchant). 
Auprèsemployé dans l'expression « J'peux plus auprès »  c'est trop cher pour moi, ou dans « Il est auprès de ses sous » il est avare. Voir également « après ». 
Aller de haut en bastomber malade. 
Aurmenteraugmenter (prononciation flamande du « g »  
Avoirconserver, recevoir en cadeau. « Tu peux l'avoir » (je te le donne). « Tu peux l'avoir pou' toi pou' toujou' ». Peut également dire « recevoir en prêt » dans « Tu peux ll' avoir à prêter ». S'emploie également dans l'expression « avoir son sac » (être renvoyé). 
Avecpréposition souvent rejetée en fin de phrase et qui change son sens suivant le verbe avec lequel elle est employée : « prends le avec » signifie « prends le avec toi », tandis que « tu l'as avec » signifie « tu t'es fait rouler » ou « tu l'as dans le dos ». Avec se traduit également par « contre » en dunkerquois  « on se marie contre quelqu'un » et « on parle contre quelqu'un ». (voir « contre »). 
Aziebrûlé. Vient du vieux français « arzir », brûler, avec disparition du « r », dans la prononciation dunkerquoise. S'emploie dans l'expression « ça sent l' azie » ça sent le roussi (le brûlé). 
 
                                        ****************************************
                                                                                                                                                                                         

Archives

À propos

Présenter notre ville de DUNKERQUE des reportages sur les animations de notre ville, comme le carnaval Dunkerquois, les musées et tout ce qui se rapporte à Dunkerque et ses environs .